Arno Boueilh

Arno Boueilh peint des scènes urbaines et colorées du sud de l’Italie qui contrastent avec les terres Toscanes du nord. Le spectateur est frappé par l’absence d’êtres humains dans ces paysages qui sont  comme désertés. Nul besoin de les y inclure, les paysages génèrent eux-mêmes des émotions.
Des lignes et des couleurs y évoquent le voyage, des contrastes entre vie urbaine et rurale.

Passionné d’architecture, Boueilh, à travers des lignes précises, dépeint des bâtiments de Naples – ville où il réside et travaille – baignant dans une lumière forte et sans concession. Les paysages Toscans tout en rondeur, accentuent des ombres qui s’allongent plus ou moins, des routes sinueuses bordées de haies, de cyprès, de villages perchés au sommet de collines. Une nouvelle série de toiles qui dégagent des impressions d’apaisement, de silence, d’immobilité, du temps qui passe.